COVID-19 dernier communiqué

Bonjour à tous,

Voici le dernier communiqué que nous vous avons envoyé hier le 17 mars 2020 à 13h54.

Ceci est un suivi concernant les activités de recherche de tous les professeurs de l’Université Laval. Ces directives sont envoyées par la vice doyenne de la recherche. Voici ce qui sort :

  • Dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et dans le respect des directives gouvernementales actuelles, les activités de recherche menées par les membres de l’Université Laval (professeurs et professeures, étudiants et étudiantes, stagiaires postdoctoraux, professionnels et professionnelles de recherche, techniciens et techniciennes en laboratoire, etc.) ET qui se déroulent en centre ou en laboratoire sur le campus ou hors campus doivent être strictement limitées à celles qui sont indispensables à la poursuite des projets ou protocoles en cours, c’est-à-dire, à titre d’exemples : celles dont la cessation engendrerait de lourdes pertes de données, celles nécessaires pour assurer la santé des animaux et le maintien de certaines cultures cellulaires, ou encore certaines activités de recherche dont le personnel et l’équipement pourraient permettre d’accompagner ou de soutenir des services de soins de santé s’ils étaient demandés. Les activités de recherche en lien avec la COVID-19 sont évidemment considérées comme indispensables. Toutes les activités de recherche exceptionnellement permises doivent respecter les consignes de « distanciation sociale ».
  • Conformément à la directive du gouvernement, les étudiants, stagiaires postdoctoraux et employés continueront à être payés par les fonds de recherche, et ce, même s’ils se trouvent dans l’incapacité d’être présents dans le laboratoire.
  • Nous vous demandons de ne pas entreprendre de nouveaux projets de recherche nécessitant une présence physique au sein de vos centres de recherche ou laboratoires.
  • Toutes les activités de recherche qui peuvent se dérouler à distance et qui ne nécessitent aucune présence physique en centre ou en laboratoire peuvent être maintenues.

Pour toute question ou commentaire, nous vous invitions à communiquer avec nous.

Nous vous tiendrons informés en continu de l’évolution des directives applicables aux activités de recherche.

Bien cordialement,

Faiza Tebbji Ph.D
Présidente SPPROC

SPPROC Info COVID-19

Bonjour à tous,

Voici le communiqué que nous vous avons envoyé à l’interne le 17 mars 2020 à 12h15.

Le SPPROC invite ses membres à collaborer avec les autorités pour protéger la santé publique. Pour toute question relative à la gestion de la crise, consultez le site web général du CHU de Québec ainsi que le site du centre de recherche du CHU:

https://www.chudequebec.ca/coronavirus-(covid-19)/mesures-pour-les-employes.aspx

http://www.crchudequebec.ulaval.ca/covid19/

Si vous avez des préoccupations concernant l’organisation du travail en cette période exceptionnelle, contactez le comité exécutif de votre syndicat.

Selon les dernières mises à jour des orientations du centre de recherche concernant l’organisation du travail, vous êtes invités à discuter avec votre supérieur immédiat afin de déterminer quelles opérations doivent être maintenues pour assurer le bon fonctionnement des activités de recherche.

Pour les employés dont les tâches peuvent être faites à distance et qui ont accès aux ressources informatiques nécessaires, une entente de télétravail peut être établie avec le supérieur immédiat afin de limiter la circulation dans le Centre de recherche aux gens dont les opérations nécessitent une présence sur place.

En général, les laboratoires sont ouverts et le travail se poursuit, encadré par de strictes précautions. Le CHU de Québec demande à tous ses employés ayant voyagé entre le 27 février et le 12 mars de se rapporter à leur supérieur immédiat. Dépendamment si vous revenez d’un pays à risque ou non, des mesures différentes s’appliquent. (Voir les détails sur les sites mentionnés ci-haut).

Les déplacements professionnels à l’extérieur du Canada sont suspendus, comme les formations non essentielles. Les professionnels ont accès à un service de garde temporaire pour prendre soin de leurs enfants pendant la période d’urgence sanitaire.

Faiza Tebbji Ph.D
Présidente SPPROC

Changement au Secrétariat

Bonjour à tous,

Notre secrétaire, Nathalie Vernoux, nous a annoncé qu’elle a donné sa démission en tant que professionnelle de recherche pour réaliser de nouveaux défis en dehors du CHUL.

Nous tenons bien sûr à la remercier pour son excellent travail à titre de secrétaire et ce depuis 2013. Nous avons beaucoup apprécié son professionnalisme, son esprit d’équipe et sa générosité.  Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans son nouvel emploi!

Selon nos status (5.07), lorsqu’un membre du Conseil exécutif démissionne, c’est au Conseil exécutif de nommer un professionnel de recherche au poste vacant. Nous avons donc approché notre déléguée Nathalie Goyette. Les deux Nathalie se sont rencontrées pour discuter des tâches du poste de secrétariat. Nathalie Goyette a par la suite accepté de relever le défi! Elle va occuper le poste de façon intérimaire jusqu’à la prochaine Assemblée générale régulière.

Encore une fois merci à Nathalie Vernoux pour tout ce qu’elle a apporté à notre syndicat et bienvenue à Nathalie Goyette!

Le saviez-vous ?

Si votre contrat de professionnel(le) de recherche n’est pas renouvelé et que vous recevez une lettre de mise à pied, sachez que si vous voulez être sur la liste de disponibilité vous êtes obligé de garder vos assurances collectives. C’est une loi de la RAMQ. En étant sur la liste de disponibilité, vous gardez un lien avec l’employeur. Le seul moyen pour en diminuer les coûts est de prendre seulement l’assurance médicament, ce qui revient au même prix que l’assurance médicament de la RAMQ.

Le SPPROC supporte les techniciens en santé animal du CHUL

Le 26 juin dernier, les techniciens en santé animal du CHUL se sont réunis à l’heure du dîner pour souligner la lenteur de la renégociation de leur convention collective. Nous avons appris qu’ils n’ont pas eu d’augmentation salariale depuis 2015. En effet, la négociation bloque au niveau des salaires. Comme nous, ils négocient avec la société de gestion qui est leur nouvel employeur car ils seront rattachés à nouveau à la recherche.  On leur souhaite un dénouement qui  respectera cette belle profession.

Ne lâchez pas les TSA !

Bonjour chers membres,

Pour ceux qui ne pouvaient être présents à l’assemblée générale du 26 avril dernier, nous voudrions vous présenter le nouveau conseil exécutif du SPPROC. De gauche à droite : Nathalie Vernoux (secrétariat), Hélène Gingras (vice-présidence aux communications), Faiza Tebbji (présidence), Carole Dumas (Trésorerie), Catherine Gérard (vice-présidence aux relations de travail).

Notre mission est de vous représenter, les professionnelles et professionnels de recherche du CHUL, afin de préserver vos acquis et d’assurer la défense de vos droits.  Le SPPROC vise à encourager les meilleures pratiques de gestion afin de faire de notre environnement de travail un milieu professionnel et personnel dynamique, motivant et engageant.

Nous allons porter une attention spéciale dans la prochaine année à mieux faire reconnaitre votre travail au sein du CHUL.

Pour toutes questions ou commentaires, n’hésitez surtout pas à nous contacter.

Bonne journée,

Hélène Gingras
VP aux communications

Merci Francis! Des volontaires?

Bonjour à tous,

Notre trésorier, Francis Bergeron, nous a annoncé la semaine dernière qu’il a donné sa démission en tant que professionnel de recherche pour réaliser de nouveaux défis chez un autre employeur.

Nous tenons bien sûr à le remercier pour son excellent travail à titre de trésorier.  Sous sa gouverne, nous aurons modernisé nos méthodes de transactions et de comptabilité, nous aurons changé de vérificateur afin d’améliorer la qualité de nos rapports annuels et le suivi de nos finances, nous aurons effectué des placements garantis et accessibles rapidement afin faire profiter l’avoir des membres de manière modeste et sécuritaire et nous aurons procédé à une révision de notre politique de dépenses.

Nous avons beaucoup apprécié sa minutie, son sens de l’analyse et son amabilité.  Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans son nouvel emploi!

Cela signifie évidemment que le poste de trésorier est maintenant disponible jusqu’à la fin de son mandat, qui se terminera à la prochaine assemblée générale annuelle.  Le poste de trésorerie est effectivement comblé aux années paires selon nos statuts.

Si l’un d’entre vous aime les chiffres, la comptabilité et les finances, sans avoir besoin d’être un expert, et que vous êtes désireux de participer à l’exécutif de votre syndicat, alors c’est le moment idéal pour nous en faire part!

Continuer la lecture de « Merci Francis! Des volontaires? »

Le SPPROC en quelques lignes

Le SPPROC fut fondé en 2005 par des professionnelles et professionnels de recherche désireux de faire respecter leur statut et leurs droits. En choisissant de s’affilier à la Fédération du Personnel Professionnel des Universités et de la recherche (FPPU), le syndicat fait front commun avec des alliés outillés pour les appuyer, les conseiller et les représenter.
Aujourd’hui, le syndicat compte plus de 160 membres œuvrant au Centre de recherche du CHU de Québec sur le site CHUL. Leur contribution soutenue, leur polyvalence et leur haut niveau de compétence contribuent à l’excellence de la recherche menée au Québec.

Signature de la convention collective 2017-2020

Après deux ans de négociations ardues, la convention collective 2017-2020 entre le syndicat des professionnelles et professionnels de la recherche oeuvrant au CHUL et la société de gestion du personnel du centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval a été signée le 13 juillet 2017 en présence de représentants de la FPPU et du CHU de Québec-Université Laval.

La nouvelle entente contient plusieurs dispositions favorables aux professionnelles et professionnels de recherche du CHUL. Entre autres, elle crée une troisième catégorie de salariés pour les professionnels à haut niveau de compétence et de responsabilité. Elle restructure les échelles salariales en ajoutant deux échelons pour certains travailleurs. Elle offre aussi divers avantages destinés à retenir le personnel expérimenté, notamment une cinquième semaine de vacances annuelles après 18 années complètes de service. En contrepartie, l’employeur a obtenu de plafonner à 1600 $ par personne sa cotisation annuelle aux assurances collectives des salariés.

Michel Ouellet, président du SPPROC, voit d’un œil positif ce troisième accord de l’histoire de son organisation, valide jusqu’en 2020. « Cette convention collective jette les bases d’une juste représentation de la réalité pour les différentes catégories d’emploi professionnel dans notre établissement, formule-t-il. Elle permettra de maintenir à long terme les emplois de travailleurs hautement qualifiés dans le domaine de la recherche fondamentale et appliquée. »

Directement financés par les subventions de recherche, les professionnels de la science travaillent souvent à contrat, dans une grande précarité et des conditions variables. La crise actuelle du financement de la recherche aggrave la situation, ce qui pousse bien des travailleurs expérimentés à interrompre leur carrière dans ce domaine.

Représentants du SPPROC et de la FPPU au jour de la signature : Marie-Hélène Cavanagh, Francis Bergeron, Michel Ouellet, Hélène Gingras, Bernard Gaucher (FPPU) et Nathalie Vernoux.